Le principal objectif du pôle d'excellence rurale est de soutenir des projets innovants, créateurs d'emploi directs et indirects en milieu rural. Ainsi, la chambre économique de Dordogne porte un pôle d'excellence rurale pour la filière cuir depuis le mois de février 2012 afin de réduire l'importation des peaux et améliorer la qualité des peaux produites sur le territoire.

Dans sa partie Nord, la Dordogne concentre à la fois les activités d'élevage, d'abattage et de tannage. On y trouve également des entreprises spécialisées dans la transformation des peaux et cuirs ainsi que des ateliers de maroquinerie de renommée internationale: CWD sellier, Hermès Maroquinerie, Repetto ou encore les artisans d'art du Nontronnais.

C'est dire si ces entreprises ont besoin de peaux de premier choix. Le marché connait une forte demande de cuirs à l'aspect naturel et les artisans se rabattaient souvent il y a encore peu sur les éleveurs allemands ou irlandais qui proposent une qualité de peau supérieure à celle que l'on achète en France. Ce PER est ainsi un véritable enjeu de développement et de consolidation économiques pour toutes les parties prenantes de la filière cuir en Dordogne, puisqu'une attention toute particulière sera prêtée à la qualité des peaux.

Les abatoirs de Ribérac et de Thiviers vont dès lors investir pour un meilleur conditionnement et une meilleure conservation de ces dernières. Les éleveurs, quant à eux, devront proposer une peau sans défaut. Le rendez-vous est fixé à la fin de l'année 2015 pour analyser les premiers résultats de ces investissements.

Laurent Duray, dirigeant fondateur de CWD Sellier à Nontron, est l’un des précurseurs de ce pôle d’excellence rurale unique en France. Il est impératif pour cet entrepreneur de choisir le meilleur cuir, élément principal d’une selle, afin de répondre aux critères d’excellence de la marque. L’entreprise est très impliquée dans cette démarche de qualité qui donne l’opportunité de créer une valeur ajoutée locale à ses produits.

La tannerie de Chamont, basée à Saint-Pardoux-la-Rivière et fournisseur de CWD, prévoit d’ailleurs la construction et l’aménagement d’un bâtiment de finissage du tannage. Située à dix kilomètres des ateliers CWD, elle permettra un circuit court d’approvisionnement tout en proposant des peaux de bonne qualité. Toute la viabilité de ce projet est rendue possible grâce à l’engagement pris par CWD de reverser la plus-value de cette nouvelle organisation aux éleveurs adhérents au PER.