02/09/2016

L'envol de l'équipe Noroc, sacrée championne du monde !

Caen, le 5 septembre 2014. Jacques Ferrari remporte les Jeux Equestres Mondiaux FEI Alltech 2014 en Normandie. Une consécration non sans suite…



Le champion décide de se retirer de la compétition individuelle après cette médaille pour couver un projet un peu fou il y a deux ans déjà. La compagnie Noroc se forme. Sandra Tronchet, la longeuse de l’équipe et propriétaire de Wizner accueille au Boulerie Jump - Le Mans un centre de formation pour les voltigeurs qui se produisent d’abord en spectacle sur plusieurs évènements (Salon du Cheval de Paris, Cheval Passion à Avignon…). Le potentiel de l’équipe senior se dessine, l’ambition de Jacques aussi, les œufs éclosent.

Nous les retrouvons sur les terrains de compétition sur le thème de l’envol pendant les deux dernières saisons, face aux meilleures équipes du monde. Leurs apparitions sont soigneusement choisies pour ne se révéler qu’au bon moment. Certaines performances les mettront en confiance, mais la chute est vite arrivée comme ce fut le cas lors du CVI d’Aix-la-chapelle.

Préparation physique, danse classique, cirque, préparation mentale, entraînements au tonneau et à cheval, stages à l’étranger, chorégraphie, création des musiques… La voltige de Noroc fait sensation et met tout le monde d’accord, c’est le fruit d’un programme d’entraînement ultra complet et d’une vision avant-gardiste de ce sport.

On y est : les championnats débutent. Les nations fortes, l’Allemagne, l’Autriche et la Suisse dévoilent de beaux programmes, la France retient son souffle lors des passages de l’équipe. La tension est palpable dans le manège du Boulerie Jump lors de la finale car l’équipe est deuxième du classement provisoire. Le programme libre est déroulé avec une fluidité déconcertante, une maîtrise impressionnante malgré le niveau de difficulté. Le couple cheval/longeur (Wizner et Sandra Tronchet) ne font qu’un. La note totale monte à 8.973 et la juge Pavla Krauspe attribue même la note maximale en artistique. L'Équipe Noroc s'offre donc le titre mondial : Un envol suprême.



« Ce message est destiné au précurseur d'un nouveau genre.
Ceux même, qui, par la puissance de leur présence individuelle et de leur volonté collective, on la force de s'échapper de cette marée noire.
Pour cela créons nos propres ailes, façonnons notre corps, laissons circuler nos énergies et notre majestuosité profonde.
Afin de créer l'assemblage final.
Artistes, à vos "plumes" dessinons nous et donnons-lui au plus haut de son ascension ; ce sourire dont elle a tant besoin. »

- L'aigle noir.




De gauche à droite : Sandra Tronchet et Wizner, Manon Moutinho, Vincent Poulain, Flora Pires, Anthony Bro-Petit, Romane Biardeau, Jacques Ferrari.


Cliquez ici pour voir leur performance - Top 3 des équipes senior.


17/02/2014

Finale Coupe du Monde de voltige : Nicolas Andreani conserve son titre

C’est grimé en Albert Einstein que Nicolas Andréani est rentré en piste pour défendre avec grâce et technique les couleurs françaises samedi dernier, lors de la deuxième manche de la Finale Coupe du Monde de Voltige, pendant le Jumping International de Bordeaux. Déjà vainqueur de la première manche la veille, il présente un programme rythmée, aérien et surtout proche de la perfection. Tellement que les juges se mettent rapidement d’accord et lui décerne le titre suprême de Champion du Monde de Voltige. Derrière lui, son compatriote français monte sur la deuxième marche du podium. Un podium très « cocorico » pour reprendre l’expression de notre champion, qui a laissé couler ses larmes pendant une marseillaise bien méritée !